Le yoga est  à la fois le chemin pour atteindre la connaissance et la connaissance elle même

 

 Il n'est ni une gymnastique ni une médecine douce ni un savoir académique ou dogmatique

 

Il nous conduit directement à la vacuité c'est à dire dans l'impermanence et l’interdépendance des phénomènes.

 

Il nous propose de suivre la voie du non attachement en

observant les faits du quotidien ici et maintenant.

en les analysant logiquement et en profondeur

 

 

Il en résulte une libération intérieure qui  permet une compréhension nouvelle des systèmes qu'ils soient  sociaux, professionnels,  familiaux ou autres.  


Le yoga affirme le postulat que l' Esprit individuel  éternel  est exilé dans le monde de l’ existence  où il expérimente  indéfiniment par le jeu du Karma, passant de corps en corps à la manière d’un oiseau migrateur (Hamas , "oie sauvage"). 

 

Il aspire à quitter le samsâra mais ne le peut, étant conditionné a n'avoir qu'une vision partielle et erronée d'un monde  qu'il à créé au cours des siècles par les choix qu'il a manifesté grâce à son libre arbitre.

 

Cependant, une flamme divine  brûle dans le cœur de chaque être et parvient, dans certains cas, à illuminer sa vision du monde lui donnant accès a des plans de conscience  jusqu'alors insoupçonnés.

 

 

Ayant pris conscience de la condition malheureuse de son âme, l’individu ainsi éclairé s’efforce de maîtriser les chevaux de l’attelage jusqu’à parvenir à l’arrêt complet du véhicule – dont l’Atman profitera pour quitter à jamais le samsâra

 

 

C’est là tout le programme du yoga ; et l’on voit immédiatement quelle place privilégiée il accorde à l’esprit humain (manas ) : les exercices corporels n’ont de valeur, dans cette perspective, que dans la mesure où ils contribuent à donner à la pensée la plénitude de sa puissance.